Menu
logo

Jean-Michel Jarre nommé à la tête de la nouvelle commission "création immersive"

Cette nomination intervient alors que le CNC renforce son soutien à tous les formats de création immersive, et appelle la filière à investir le Métavers comme un nouveau territoire d'expression artistique


Dominique Boutonnat, président du CNC, a nommé Jean-Michel Jarre président de la nouvelle commission "création immersive". Dotée de 3,6M€ par an, cette commission vient d'être créée dans le but de favoriser l'émergence d'oeuvres immersives créatives, ambitieuses et tournées vers l'international. Ce nouveau fonds remplace les dispositifs "Fonds expériences numériques" et "Dicréam", dans le but d'accélérer la structuration de cet écosystème, actuellement porté par le développement du Métavers qui désigne en premier lieu le processus de plateformisation des usages immersifs, et présente des opportunités sans précédent.

La commission est composée de deux collèges : un orienté sur les enjeux d'écriture et de développement, et le second sur le financement de la production et de la distribution. Elle choisira d'accompagner des oeuvres sur la base de leur qualité artistique, de leur maîtrise technique et de leur potentiel de diffusion, notamment à l'international.

C'est également au sein de ce fonds d'aide que le CNC lance un appel à projets exceptionnel à hauteur de 400 000€ supplémentaires intitulé "portage et adaptation d'oeuvres immersives", afin de permettre à des oeuvres immersives plus anciennes d'être adaptées vers les technologies les plus récentes et redevenir ainsi accessibles largement. Une unique session de sélection désignera les projets retenus à l'automne.

Pour rappel, le CNC soutient la création immersive depuis l'apparition des premiers projets en réalité virtuelle en 2014. Chaque année, une centaine de nouveaux projets immersifs ont été accompagnés, ainsi que des projets techniques au service de la fabrication ou de la diffusion des oeuvres. Ce soutien fort a joué un rôle déterminant dans l'émergence d'une nouvelle filière créative et innovante, issue du jeu vidéo, de l'audiovisuel et des arts numériques, située aux avant-postes des technologies et des usages.

Musicien, auteur et interprète, pionnier de la musique électronique, des concerts géants conçus comme des expériences d'art total et à l'initiative des premiers concerts virtuels, Jean-Michel Jarre est un ambassadeur de l'excellence française dans le domaine de l'immersif.

La création immersive est un domaine d'innovation qui synthétise les enjeux créatifs, technologiques et entrepreneuriaux capables de projeter toute la filière française de l'image dans ce nouveau continent numérique. C'est aussi un véritable enjeu de souveraineté et de rayonnement international dont nous devons pleinement nous saisir. Jean-Michel est un artiste unique qui a toujours su mêler la création et l'innovation. Nous sommes fiers de pouvoir nous appuyer sur sa vision et son talent."
Dominique Boutonnat, président du CNC

Composition de la commission "création immersive"

Jean-Michel JarrePrésident : Jean-Michel Jarre, musicien, auteur, interprète, pionnier des metavers

1er collège (écriture et développement)

  • Vice-président : Eli Commins, directeur du Lieu Unique, scène nationale de Nantes
  • Sarah Arnaud, productrice VR (Tchikiboum)
  • Marialya Bestougeff, directrice de l'innovation (Centquatre-Paris)
  • Morgan Bouchet, directeur de l'innovation / responsable XR et Metavers (Orange)
  • Joan Da Silva, consultant stratégie Unreal Engine (Epic Games)
  • Julie Desmet-Weaver, autrice et réalisatrice projets immersifs & interactifs
  • Jann Gallois, danseuse et chorégraphe
  • Celia Hodent, Dr. en psychologie et consultante en expérience utilisateur
  • Mathieu Rozières, producteur VR (Black Euphoria & Dark Euphoria)

2ème collège (production et distribution)

  • Vice-présidente : Deborah Papiernik, SVP New Business & Strategic Alliances (Ubisoft)
  • Clara Benyamin, avocate en droit de la propriété intellectuelle (CBLF Avocats)
  • Marialya Bestougeff, directrice de l'innovation (Centquatre-Paris)
  • Soraya Jaber, Entrepreneuse création numérique & Metavers (Wanderland)
  • Frédéric Lecompte, co-fondateur de BlackLight & Oz Expérience
  • Camille Lopato, distributrice VR (Diversion cinema)
  • Grégoire Parrain, ex-directeur de studio de production
  • Mathieu Rozières, producteur VR (Black Euphoria & Dark Euphoria)
  • David Tomaszewski, réalisateur de vidéoclips

Membres suppléants

  • Isabelle Andreani, autrice et réalisatrice VR
  • Samuel Lepoil, auteur, directeur créatif et co-gérant (Tamanoir)
  • Yves Ubelmann, président et co-fondateur Iconem
  • Tatiana Vilela dos Santos, artiste numérique et game designer

Plus d'informations

Fonds d'aide à la création immersive

Appel à projets portage et adaptation

Notes et références

Photo : Jean-Michel Jarre (c) Yunling Fang

Publié le 9 septembre 2022 par Emmanuel Forsans
Signaler une erreur

Commentaires des lecteurs

netrunner
netrunner
28 septembre 2022
Répondre
MP
A une époque j'aurais trouvé ça chouette, mais au moment où une prise de conscience générale est nécessaire je me dis que ces gens-là sont décorrélés de la réalité environnementale.

Le Numérique représente 4% des émissions mondiales de CO2, en croissance de 9% par an (d'après le rapport 2020 du Shift Project). Il est de plus en plus en plus pointé du doigt pour son impact sur l'environnement.

L'énergie nécessaire à la fabrication des smartphones, des ordinateurs, des serveurs et le fonctionnement de tout ce petit monde engendre des volumes de gaz à effet de serre qui ne sont plus supportables. Au point qu'aujourd'hui, selon Laurie Marrauld de l'EHESP, le numérique émet plus de gaz à effet de serre (GES) que le trafic aérien (avant le Covid).

Pour rester dans les clous de l'accord de Paris, qui prévoit de limiter le réchauffement à 1,5 °C, il faudrait que le secteur du numérique réduise son empreinte carbone de 42 % d'ici à 2030 et de 91 % d'ici 2050, calculent les experts.
Aussi promouvoir le Métavers ou autres délires numériques revient à scier la branche sur laquelle on est assis.

D'ailleurs je ne suis pas le seul à penser de la sorte puisqu'une tribune a été écrite par de multiples acteurs économiques, des développeurs et développeuses de jeux vidéo qui appellent à la responsabilité des parties prenantes au regard de la crise environnementale en cours.
https://bonpote.com/metavers-les-studios-alertent-sur-son-impact-environnemental/
Poster un commentaire
  • Share
  • Follow