Menu
logo

Le secteur du jeu vidéo de l'UE doit être mieux reconnu et mieux financé


  • Appel à reconnaître la valeur des jeux vidéo pour l'industrie de l'UE
  • Stimuler les productions de l'UE grâce au financement de l'UE et aux aides d'Etat
  • Effort nécessaire pour développer et retenir les talents européens
  • Les jeux produits dans l'UE doivent porter les valeurs de l'UE

Europe et jeux vidéoLa commission de la culture et de l'éducation du Parlement Européen demande de développer une stratégie européenne du jeu vidéo, afin de consolider l'écosystème européen du jeu, de retenir les talents de l'UE et d'accroître le rôle de l'UE.

Dans le texte adopté à l'unanimité lundi 3 octobre 2022, les députés de la culture et de l'éducation appellent la Commission et le Conseil à reconnaître le fort potentiel de croissance et d'innovation de l'écosystème du jeu vidéo de l'UE et à développer une stratégie européenne à long terme pour le jeu vidéo.

Ils demandent d'augmenter le nombre de productions européennes de jeux vidéo et soulignent que les critères de financement des programmes Creative Europe et Horizon Europe ne sont pas toujours adaptés aux besoins des petites et moyennes entreprises du secteur. Ils suggèrent également de renforcer le soutien national aux développements locaux de jeux vidéo via des exemptions dans les règles européennes sur les aides d'Etat.

De même, le Comité souligne que l'industrie européenne du jeu est "actuellement aux prises avec une pénurie chronique de talents" et demande des solutions pour développer et retenir les talents européens.

Appelant à promouvoir les jeux vidéo qui mettent en exergue les valeurs, l'histoire et la diversité européennes, les députés soulignent le potentiel de "contribuer au soft power de l'UE". Tout comme les sports hors écran, les jeux vidéo et les sports électroniques doivent promouvoir des valeurs telles que le fair-play, la non-discrimination, la solidarité, l'antiracisme, l'inclusion sociale et l'égalité des sexes.

Déclaration

Bien que la moitié des Européens soient des joueurs, le secteur ne bénéficie pas d'une stratégie dédiée au niveau de l'UE, que ce soit pour protéger la propriété intellectuelle, canaliser les investissements ou promouvoir notre savoir-faire", a déclaré la rapporteuse Laurence Farreng (FR, Renew) après le vote.
"Les jeux vidéo représentent aujourd'hui un vaste secteur culturel, alliant art, technologie et interaction. Ils ont un grand potentiel en termes d'économie, de soft power, d'éducation et de connexion intergénérationnelle. De plus, l'Union européenne est le niveau approprié pour développer l'esport, avec une charte, une cartographie et des infrastructures dédiées", a-t-elle ajouté.
"Je suis heureuse du résultat de ce vote qui envoie un signal fort en faveur de l'écosystème du jeu vidéo", a conclu Farreng.

D'autres propositions de la commission de la culture et de l'éducation du PE comprennent  :

  • Créer l'Observatoire européen du jeu vidéo pour fournir aux décideurs et aux parties prenantes des données et des recommandations harmonisées pour développer le secteur.
  • Créer une archive européenne pour préserver les jeux vidéo européens les plus importants sur le plan culturel et garantir leur jouabilité à l'avenir.
  • Utilisation des jeux vidéo et de l'esport dans les écoles, comme moyen de développer l'alphabétisation par le numérique, les compétences générales et la pensée créative, parallèlement à la sensibilisation des enseignants à cet outil pédagogique précieux.
  • Relever les défis du secteur, tels que le dopage et les matchs truqués dans les compétitions de jeux professionnels et les sports électroniques.
  • Avertissement des risques pour la santé liés aux usages intensifs des jeux vidéo et aux sports électroniques pouvant inclure un manque d'exercice et des niveaux de stress élevés.

Le Parlement européen dans son ensemble votera sur la résolution lors de sa mini-session de novembre (9-10 novembre).

Contexte

La taille estimée du marché européen de l'industrie du jeu vidéo est de 23,3 milliards d'euros (selon les données de 2021). C'est l'un des rares secteurs créatifs à avoir connu une croissance de son chiffre d'affaires pendant la crise du Covid-19. Environ 98 000 personnes en Europe étaient employées dans le secteur du jeu vidéo en 2020.

Selon l'IFSE, l'industrie européenne du jeu vidéo, la moitié des Européens se considèrent comme des joueurs de jeux vidéo, dont près de la moitié sont des femmes, l'âge moyen d'un joueur de jeux vidéo en Europe étant de 31,3 ans.

Consulter le texte original

Publié le 10 octobre 2022 par Emmanuel Forsans
Signaler une erreur

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.
  • Share
  • Follow