Menu
logo Link Digital Spirit

Les métiers du jeu vidéo en 2021 : Game Artist

Le Game Artist assure la cohérence graphique des éléments visuels


Watch Dogs  : LegionLe Game Artist est un chef d'équipe qui dirige tous les métiers artistiques impliqués dans la production d'un jeu vidéo.

C'est aussi une appellation générique pour tous les métiers artistiques. Par artistique, il faut comprendre univers graphique. Là où le Game Designer gère l'histoire et la jouabilité, le Game Artist assure la cohérence graphique des éléments visuels  : design des personnages, création des décors, choix des couleurs, textures de surface, vêtements, et même éclairage des scènes. En collaboration avec les modeleurs, les animateurs 2D/3D, et sous le contrôle du directeur artistique, il s'assure que l'ambiance visuelle du jeu est celle voulue. Selon l'importance de la production, il sera amené à travailler sur tout le jeu ou à se spécialiser. Il n'est pas rare que plusieurs Concept Artists se partagent le travail entre les personnages, les décors, les objets…

Informations métier
Niveau d'études  : Bac +3 - Bac +5
Salaire mensuel brut  : de 2 200 à 4 000 € selon expérience

Participer à l'expérience sensorielle et au plaisir de jouer

Un Game Artist doit savoir dessiner et maîtriser les logiciels 2D et 3D. Mais il doit surtout être capable de traduire l'imaginaire du concepteur du jeu en images, être force de proposition, tout en respectant le cahier des charges défini par le directeur artistique. Pour cela, il lui faudra ­s'appuyer sur une culture vidéoludique et artistique solide, ainsi que sur une connaissance aiguë des contraintes technologiques, notamment pour concevoir des graphismes en rapport avec les possibilités du moteur de développement et des capacités d'affichage. Il ne sert à rien de créer des niveaux de détails qui ne pourront pas ­s'afficher… Le travail du Game Artist se trouve donc à la croisée des chemins entre le respect d'une charte qui définit l'esprit du jeu et des propositions qui donneront ­l'ambiance finale.

L'univers graphique participe à l'expérience sensorielle et au plaisir de jouer. Le Game Artist est donc un créatif qui puise dans son imaginaire et ses références tout au long du processus de création, dans le cadre de contraintes importantes. Empathie et diplomatie lui seront toujours de bon secours…

Qualités requises

  • Savoir dessiner (2D)
  • Aptitudes au calcul
  • Travail en équipe
  • Notions d'anatomie et d'architecture
  • Culture artistique

Acquis de fin d'études

  • Maîtrise des logiciels 3D (3ds Max, Maya…) et d'animation.
  • Maîtrise de la chaîne de production d'un jeu vidéo

Interview de Guillaume Beauchêne

Guillaume BeauchêneCofondateur de Unburn the Witch Studio avec les artistes Sabrina Tobal et Ali Reddane, il est également à l'origine du jeu Dunst  : the Manuscript of Dawn actuellement en développement et collabore depuis peu avec Minds Agency. Il travaille principalement en tant que concept artist et illustrateur pour le jeu vidéo et le cinéma, et est intervenu, entres autres, sur Watch Dogs  : Legion (Ubisoft), Fallback (Endroad), Blood Machine (Seth Ickerman)… Vous pouvez retrouver son travail personnel sur Instagram (gimo_chen).

Que recouvre la dénomination Game Artist  ?

Game Artist regroupe d'une manière globale toutes les fonctions des artistes graphistes travaillant dans le jeu vidéo, que ce soit en 2D ou en 3D, voire l'animation en général. Ils sont chargés de l'identité visuelle et graphique des jeux qui sont produits dans les studios de développement, pour correspondre au mieux à la vision artistique qui a été choisie dans le cadre de chaque projet. Ils s'imprègnent de l'univers dans lequel vont évoluer les joueurs et le mettent en forme concrètement en utilisant les outils logiciels mis à leur disposition, en collaboration étroite avec les Game Designers et les développeurs. Ils travaillent sur l'environnement, les personnages, les objets, les couleurs, l'éclairage, les textures ou même les effets spéciaux, par exemple. Il s'agit donc d'un métier très polyvalent, où la maîtrise des compétences techniques vient soutenir la créativité artistique.

Est-il raisonnablement possible d'être un " artist " polyvalent capable d'endosser toutes les fonctions artistiques pour un jeu  ? Ou faut-il se spécialiser  ?

Tout dépend de la taille de la structure dans laquelle on se trouve  : plus le studio de développement de jeu est de grande taille, plus les rôles sont spécialisés dans des domaines particuliers, alors que les studios de dimension plus réduite vont préférer des artistes polyvalents qui seront à même de répondre aux demandes généralistes. La première des spécialisations intervient dans la 2D ou la 3D, qui nécessitent des compétences métier différentes. Mais quand on considère l'évolution graphique des jeux de nouvelle génération, la 3D est devenue incontournable. Et on peut se spécialiser dans de nombreux domaines  : des Game Artists se concentrent sur la modélisation, qu'elle soit pour la réalisation des environnements, des personnages ou des objets présents dans le jeu, d'autres sur l'éclairage ou les textures, qui vont permettre de mettre en valeur le travail justement réalisé en modélisation, par exemple. La spécialisation la plus créative est sans doute celle de Concept Artist, qui consiste à imaginer l'univers graphique global du jeu, qui va servir de base d'inspiration aux autres branches de métiers, que ce soit les autres graphistes et animateurs présents sur le projet, les Game Designers ou les Level Designers. Mais la création des personnages (appelée Character Design dans le métier), des objets ou des environnements liés au jeu représentent aussi des spécialisations à part entière.

Witch doctorEntre la part créative et la part d'exécution, quelle est l'influence des " Artists " sur la création d'un jeu ?

La créativité est au coeur de ce métier. Si les grandes orientations artistiques dépendent du projet mis en oeuvre, le Game Artist doit faire preuve d'une grande créativité, même s'il peut être soumis à des contraintes, qu'elles soient techniques ou visuelles. Du point de vue technique, il faut être capable de respecter les exigences liées au moteur de jeu, par exemple, pour que l'expérience de jeu soit la plus fluide possible, en respectant notamment le nombre d'images par seconde. Visuellement, la direction artistique impose un univers cohérent dans lequel le Game Artist doit pouvoir venir s'insérer de manière optimale en répondant aux attentes du gameplay, même si la place de la créativité est toujours importante, puisque le Game Artist doit laisser parler sa vision artistique pour être efficace et performant.

Comment entretenez-vous votre culture artistique  ?

Il faut considérer la culture artistique au sens large du terme. Il faut évidemment disposer d'une grande culture du jeu vidéo, sous toutes ses formes, du jeu mobile développé par deux ou trois personnes aux grosses productions AAA rassemblant des centaines d'intervenants, en passant par les jeux indépendants à petit budget. Le jeu vidéo est devenu la première industrie culturelle au monde, il faut s'intéresser aux nouveautés mais aussi aux grands classiques du genre, qui ont forgé cette histoire relativement jeune des jeux vidéo. Mais il faut aussi s'intéresser aux autres formes artistiques, telles que la peinture, la sculpture ou l'architecture. Visiter des musées et des expositions permet de s'imprégner des courants artistiques historiques, qui sont très souvent des sources d'inspiration pour la création d'univers de jeux vidéo. Enfin, la culture de l'image est aussi un facteur important du développement personnel de la créativité  : les films ou les séries sont des vecteurs de culture de l'image et prennent du sens pour s'insérer dans une culture populaire au sens large du terme. Il faut aussi regarder des documentaires. J'aurais tendance à encourager également à se tourner vers les inspirations de vos inspirations. Par exemple, j'aime beaucoup le cinéma de Wes Anderson, et j'ai beaucoup plus appris en découvrant ses propres inspirations qui l'ont élevé à son niveau actuel qu'en me contentant de regarder ses films. Il est par exemple très influencé par Truffaut, Godard, la Nouvelle Vague au sens large. De même, soyez curieux. Si vous devez designer une épée, je vous encourage à aller regarder des documentaires sur la forge. Tâchez de comprendre la fonction, le rôle et le but de ce que vous créez. Ne designez pas uniquement pour faire quelque chose de visuellement agréable mais équilibrez entre fonction et esthétique.

Quelles sont les évolutions de carrière possibles  ?

Il existe deux évolutions de métier différentes  : la première consiste justement à se spécialiser dans un domaine bien particulier, comme le texturing, l'éclairage ou les effets spéciaux en s'appuyant sur une profonde connaissance des logiciels dédiés à ces techniques. Il est possible de faire carrière en maîtrisant un logiciel de haut niveau sur le bout des doigts et en cultivant sa créativité. La deuxième correspond à prendre de la hauteur en élargissant ses domaines de compétence, pour viser une fonction de directeur artistique au sein d'un studio ou chez un éditeur.


Guide 2021 des métiers et des écoles du numériqueGuide 2021 des métiers et des écoles du numérique

Cette fiche est extraite du hors série "Guide 2021 des métiers et des écoles du numérique" édité par Jeux Vidéo Magazine disponible chez votre marchand de journaux au prix de 6,50 €. Cliquez sur la couverture pour découvrir des extraits des autres métiers.

Les offres d'emploi infographiste 2D 3D, monteur vidéo, animateur


Plus d'informations sur Link Digital Spirit
Publié le 14 juin 2021 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.
  • Share
  • Follow